Environ 8 millions d’enfants âgés de cinq ans et moins risquent de mourir de malnutrition infantile, alerte jeudi l’Unicef. Ceux les plus à risque vivent dans 15 pays connaissant des pénuries alimentaires, parmi lesquels l’Afghanistan, l’Ethiopie, Haïti et le Yémen. Tous ces états ont besoin d’une aide alimentaire et médicale immédiate, souligne l’organisation, qui remarque que le nombre d’enfants concernés croît de minute en minute. Depuis le début de l’année, la crise alimentaire mondiale an en effet ajouté plus de 260. 000 d’enfants au nombre des personnes souffrant de malnutrition sévère. Parmi les problèmes en cause sont évoquées la hausse des prix des denrées alimentaires – une situation exacerbée par l’invasion du l’Ukraine par la Russie – les sécheresses persistantes dans plusieurs pays en raison du changement climatique et les effets continus de la pandémie de coronavirus. L’Unicef appelle à un programme d’aide relatives au 1, 2 milliard de dollars pour éviter les conséquences de ces situations. Sur le même sujet