©BelgaimageDes dizaines de vols ont été annulés samedi matin à Roissy-Charles-de-Gaulle (Paris), l’aéroport français le plus touché par un conflit social portant sur les salaires et les conditions de travail, qui pourrait aussi d’affecter le début des grandes vacances dans une semaine. Les pompiers de Paris-Charles-de-Gaulle (CDG), premier aéroport français généralement appelé Roissy, se sont mis en grève depuis jeudi, contraignant la Direction générale de l’aviation civile (DGAC) dans demander des suppressions de vols préventives: une partie des pistes doivent être fermées pour un ensemble de raisons de sécurité. Ces annulations touchent le vol sur cinq entre 07H00 et 14H00 samedi au départ ou chez l’arrivée de Roissy, contre un vol sur six jeudi et vendredi. La situation sur place samedi matin était  » conforme à ce qui a été annoncé « , an indiqué parmi l’AFP un porte-parole du Groupe ADP. Les vols ayant été annulés concernant l’avance et les passagers prévenus, ce gestionnaire des aéroports de Paris n’a pas relevé de problèmes majeurs, à part  » quelques retards tout à fait normaux pour un jour de grands départs « . L’accès à l’aéroport n’a pas été entravé, comme vendredi, par un cortège syndical, a-t-il remarqué. Les voyageurs doivent cependant compter avec la fermeture du RER, pour travaux. L’autre grand aéroport de la région parisienne, Orly, n’est pas affecté par le mouvement qui associe d’autres salariés d’ADP et de sous-traitants dans un mouvement intersyndical et interprofessionnel pour les salaires & les conditions de travail, dont le préavis court tout un week-end.