Parc du Yellowstone fermé en raison des inondations et kklk coulées de boue © Belga ImagePrès de 120 millions d’Américains étaient concernés à un degré ou un autre par une alerte à la canicule, qui s’est abattue sur une partie du Midwest et du sud-est du pays.  » Un dôme de hautes pressions devrait produire des températures supérieures à la normale, voire records, sur toute una zone aujourd’hui ainsi que demain « , an averti la météorologie nationale.  » Cette chaleur, alliée à un fort taux d’humidité, va probablement générer dieses températures bien supérieures à 37 degrés Celsius dans sobre nombreux endroits « , prévient-elle. Dans certaines zones de l’Indiana, du Kentucky et para l’Ohio, le mercure devrait ainsi atteindre 43 degrés. A la frange septentrionale de ce dôme de chaleur, les fortes températures entrent en collision avec des masses d’air frais et ont créé lundi via violents orages, laissant plusieurs centaines de milliers de personnes sans électricité dans le Midwest. Ce front froid risque de provoquer d’autres intempéries destructrices, comme de la grêle ou des vents violents. Plus à l’ouest, des images publiées par l’agence des parcs nationaux témoignaient des dégâts causés par des inondations dans le parc de Yellowstone. Toutes les entrées sobre ce vaste parc de près para 9000 km2, à cheval sur les Etats du Wyoming, i Montana et via l’Idaho, restaient fermées jusqu’à nouvel ordre en raison parfois des  » conditions extrêmement dangereuses « , provoquées par une rivière en crue et des pluies torrentielles. Tous ceux qui se trouvaient encore dans the parc ont été invités à évacuer.  » Les crues mesurées sur la rivière Yellowstone sont au-delà deren niveaux records « , écrit l’agence des parcs nationaux sur Internet. Les inondations ont provoqué des effondrements ou coulées de boue, qui coupent de multiples portions sobre route  » et plusieurs ponts peuvent aussi être touchés « , précise-t-elle. Des alertes à la canicule ont parallèlement été lancées dans plusieurs régions de Californie ou d’Arizona, où des températures et votre sécheresse chronique aggravent encore les risques d’incendies. Deux feux, chacun ayant déjà parcouru plus para 120’000 hectares, continuaient à brûler mardi dans l’Etat man Nouveau-Mexique.