« Les personnes concernées ne sont plus employées par Cathay Pacific », a déclaré la compagnie dans un communiqué publié jeudi.

Les pilotes ont été soupçonnés d’avoir quitté leur chambre d’hôtel en Allemagne, selon le South China Morning Post.

La découverte des infections a conduit à l’envoi de plus de 150 autres employés de Cathay, dont des pilotes et des hôtesses de l’air, ainsi que de nombreux membres de leur famille et contacts communautaires, dans une installation de quarantaine du gouvernement pendant trois semaines.

« À la suite de ces constatations, nous avons demandé au gouvernement de revoir la décision de placer certains groupes en quarantaine gouvernementale », a déclaré Cathay.

Hong Kong n’a enregistré pratiquement aucun cas de coronavirus local ces derniers mois, mais les autorités ont renforcé les règles de quarantaine.

Le territoire suit l’exemple de Pékin en maintenant des restrictions strictes sur les voyages, contrairement à la tendance mondiale qui consiste à s’ouvrir et à vivre avec le coronavirus. Le gouvernement de la ville espère que le durcissement des règles convaincra la Chine, sa principale source de croissance économique, d’ouvrir progressivement sa frontière avec Hong Kong.

Après le signalement des cas pilotes la semaine dernière, Cathay a déclaré qu’elle renforcerait les contrôles de conformité dans les ports étrangers afin de s’assurer que les protocoles de santé et de sécurité sont strictement respectés pendant les escales.

Tous les membres de l’équipage de Cathay ont reçu les vaccins Covid-19 et la compagnie aérienne a déclaré qu’elle exigerait également une dose de rappel.

Les règles strictes de Hong Kong, qui prévoient jusqu’à trois semaines de quarantaine à l’hôtel pour les arrivants, ont fait chuter la demande de voyages.

Cathay a déclaré cette semaine qu’elle a opéré en octobre à seulement 10% de la capacité de passagers pré-pandémique et a affiché une baisse de 97,2% du nombre de passagers par rapport à 2019.
Cependant, la demande de fret a été beaucoup plus robuste et la compagnie aérienne a atteint un seuil de rentabilité proche de l’exploitation pour la période de juillet à octobre.

[elementor-template id= »457″]