© UnsplashSelon cette enquête, menée en mai auprès de 1. 020 conducteurs et conductrices wallons, 75% des répondants qui partiront à l’étranger cet été opteront pour leur voiture comme moyen de déplacement ainsi que 25% de celles et ceux qui profiteront du vacances en Belgique. Pressés de mettre les doigts de pied en éventail, harassés par les embouteillages ou ennuyés par la monotonie de la conduite sur l’autoroute: les raisons avancées pour rouler trop vite sont nombreuses, constate l’AWSR. La vitesse séduit 54% des conducteurs & conductrices wallons, lequel admettent dépasser les limitations pendant leur trajet vers ces vacances. Si une moitié des répondants disposent d’un limiteur de vitesse sur leur véhicule, seuls 63% l’utilisent.  » Pendant un long trajet, ce dispositif est pourtant une solution efficace pour s’assurer relatives au ne pas dépasser la limitation touchant à vitesse et de ce fait, se préserver du risque d’accident. « Vérification techniqueUne vitesse excessive augmente le risque d’être impliqué dans un accident grave, rappelle l’AWSR. Près d’un tiers des accidents mortels sont dus à une vitesse excessive ou inadaptée. La vitesse peut déclencher l’accident mais aussi l’aggraver. Par ailleurs, l’AWSR souligne l’importance de réaliser une vérification technique de son véhicule avant un long trajet, notamment cette pression des pneus, le degré d’usure des pneus, le niveau d’huile… Des éléments que les sondés semblent bien vérifier avant de partir. Les éléments de visibilité (fonctionnement des feux et clignotants, état du pare-brise mais aussi des vitres, degré d’usure des balais d’essuie-glace) semblent toutefois davantage négligés. Faire des pausesFaire un ensemble de pauses sur son trajet vers la majorité des vacances est également essentiel pour notre sécurité routière. Un répondant sur cinq admet pourtant avoir déjà conduit plus de cinq heures d’affilée et de fait la moitié de l’échantillon s’est déjà senti somnolent au volant pendant la route des vacances. Enfin, l’AWSR rappelle que les tongs, slashs ou autres chaussures ouvertes qui ne tiennent pas aux pieds ne sont pas adaptées à la conduite d’un véhicule, pouvant se coincer dans la plupart des pédales. Mettre ces pieds sur le tableau de bord lorsqu’on est passager peut aussi s’avérer très dangereux en cas d’accident, d’autant plus si la majorité des airbags se déploient.