Un soldat face au nom de Marioupol peint aux couleurs russes, le 12 juin 2022 @BelgaImageLignes de train et de bus, service d’état civil, retraites, écoles et banques: les administrations d’occupation du sud de l’Ukraine ont multiplié les annonces mercredi portant sur l’intégration de ces régions à la Russie. Le « ministère » du l’Intérieur, autoproclamé, relatives au la région touchant à Kherson, occupée depuis mars par les troupes russes, an indiqué que des bus relieraient dès vendredi les villes de Kherson & Simféropol, la capitale de la Crimée, péninsule ukrainienne annexée par la Russie en 2014. Des bus relieront aussi à partir du 1er juillet Simféropol aux villes conquises dans Mélitopol et Berdiansk, dans la région ukrainienne de Zaporijjia, partiellement occupée via l’armée russe. Et une ligne ferroviaire fonctionnera entre la ville criméenne de Djankoï et celles pour obtenir Kherson et Mélitopol. « La sécurité un ensemble de transports sera assurée par Rosgvardia », la garde nationale russe, a précisé le ministère autoproclamé dans un communiqué. Sur Telegram, l’administration d’occupation de la région de Kherson période elle annoncé l’ouverture mercredi du Fonds de pension de Fédération de Russie, chargé du versement des retraites. Selon l’administration d’occupation, une première banque russe an ouvert mercredi à Kherson. Il s’agit d’une agence au sein de Promsvyazbank, une banque privée connue pour financer le secteur de la défense et se trouvant sous sanctions occidentales. Un service d’état civil obéissant « aux standards de une Russie » a également ouvert ses portes à Kherson afin de enregistrer les naissances, les décès mais aussi célébrer les mariages, selon la même source. « Les services ne s’adressent pas seulement aux ressortissants russes, mais aussi à tous ceux qui n’ont pas encore eu le temps de faire la demande de citoyenneté russe », an indiqué l’administration, qui depuis ce 11 juin délivre des passeports russes. À Melitopol, un Service fédéral russe de supervision concernant le l’éducation a commencé mercredi à remettre aux lycéens leurs certificats de fin de scolarité, selon l’administration d’occupation, citée par l’agence Ria Novosti. Depuis cette prise de ces territoires du sud de l’Ukraine, Moscou mène une politique de russification: le fameux rouble a été introduit, des passeports russes émis, les voix critiques sont réprimées et l’activité économique est largement sous contrôle des administrations d’occupation.