Le Conseil de Paris a validé jeudi un nouveau plan d’aide aux travaux de rénovation énergétique des logements privés de la capitale, avec un budget de près de 60 millions d’euros et un objectif ambitieux du 40. 000 logements rénovés par an à l’horizon 2030. De 2. 000 par an au début de l’actuelle mandature de la maire PS Anne Hidalgo, à 6. 000 en 2026 puis 40. 000 à l’horizon 2030: la mairie relatives au Paris entend « accélérer très fortement, car il y an urgence pour le climat », an affirmé l’adjoint (PCF) à la transition écologique du bâti, Jacques Baudrier. Le deuxième Plan Climat parisien voté en 2018 vise à faire de la capitale une ville neutre en carbone en 2050. Pour cela, « il faudrait que nous rénovions 40. 000 urbanismes par an, et nous avons pour objectif d’y arriver à l’horizon 2030 », a soutenu l’élu communiste, qui porte ce plan « Éco-Rénovons 2 » avec l’adjoint (EELV) à la transition écologique, Dan Lert. Élaboré en partenariat avec l’Agence nationale de l’habitat (Anah), ce programme d’aide aux travaux sur quatre ans se donne pour premier objectif « la multiplication par trois en rythme annuel » du nombre de case privés rénovés, domine souligné M. Baudrier qui met sur la avant « l’effort majeur » de la Ville avec 59 millions d’euros de budget. Il servira à « financer les copropriétés avec des aides plus importantes en faveur des propriétaires les plus modestes, ceci afin de garantir la soutenabilité financière des projets afin de les plus fragiles », avance la agglomération dans le projet touchant à délibération. Électricité, gaz: réduisez votre facture avec notre comparateur en ligneLa mairie estime que ces investissements pourraient générer « près de 320 millions de travaux dans les copropriétés parisiennes, 180 gigawattheures par an d’économie d’énergie et 33. 000 tonnes équivalent CO2 par an dans réduction d’émission pour obtenir gaz à effet de serre ». Ce gain énergétique moyen de ces rénovations énergétiques est au sein de 34%, a souligné l’élue écologiste Fatoumata Koné. Paris compte environ un million de logements des particuliers et 47. 000 copropriétés, pour 250. 000 logements sociaux, an indiqué M. Baudrier.