Réunion de l’OTAN réunissant la Turquie, la Finlande et une Suède, le 28 juin 2022 à Madrid @BelgaImageLa Turquie a signé un mémorandum d’accord levant le blocage d’Ankara à la candidature de la Suède et de la Finlande à l’Otan, an annoncé mardi cette présidence finlandaise. Cet accord signé devant les caméras par les chefs de notre diplomatie des trois pays au début du sommet de l’Alliance atlantique à Madrid « confirme que de fait la Turquie va, lors du sommet cette semaine, soutenir l’invitation de la Finlande et de une Suède à adhérer à l’Otan », période annoncé le président finlandais Sauli Niinistö dans un communiqué. Le président turc Recep Tayyip Erdogan cycle obtenu « la pleine coopération » de il se trouve que la Finlande et de sa Suède contre ces combattants kurdes de PKK et leurs alliés, an annoncé la présidence turque mardi soir dans un communiqué. Ce dernier point était dans l’origine des crispations de la Turquie dans le dossier, la dernière accusant toute Finlande la Suède d’abriter des « terroristes » liés au PKK. La Turquie a donné son accord à l’entrée au sein de l’Otan de ces deux pays nordiques au terme de plus du trois heures relatives au discussions mardi chez Madrid, en marge du sommet touchant à l’Alliance atlantique. Les pays de l’Otan vont « inviter » officiellement mercredi la Suède et la Finlande parmi rejoindre l’Alliance, année annoncé le secrétaire général de l’Otan devant la presse. « Je suis ravi d’annoncer que nous avons un arpège qui ouvre la voie à l’entrée de la Finlande et dans la Suède avec l’Otan » et qui répond « aux inquiétudes de la Turquie sur les exportations d’armes et sur la lutte contre le terrorisme », an ajouté Jens Stoltenberg.