De nouvelles pluies sont prévues en Colombie-Britannique, où l’état d’urgence a été déclaré après des averses record.

Les chercheurs ont localisé trois corps emportés par des glissements de terrain en Colombie-Britannique, ont indiqué samedi les autorités, après des précipitations record qui ont paralysé certaines parties de la province et entraîné des pénuries de nourriture et de carburant.

La province la plus occidentale du Canada a déclaré l’état d’urgence après qu’un phénomène connu sous le nom de « rivière atmosphérique » a apporté l’équivalent d’un mois de pluie en deux jours. Les précipitations ont emporté les routes et les voies ferrées, coupant Vancouver et la région du Lower Mainland du reste du pays, et bloquant complètement l’accès à certaines villes.

Selon Environnement Canada, un autre système météorologique similaire devrait frapper le nord de la Colombie-Britannique dimanche et apporter de fortes pluies dans le Lower Mainland.

Vendredi, la province a imposé des restrictions temporaires sur le carburant et les déplacements non essentiels afin d’atténuer les perturbations de la chaîne d’approvisionnement et de faciliter le travail de rétablissement.

Trois autres corps ont été retrouvés, en plus de celui localisé lundi, et les efforts pour atteindre une cinquième personne prise dans une coulée de boue ont été infructueux, a déclaré samedi le coroner en chef de la province.

« Cette année a été incroyablement difficile pour nous tous en Colombie-Britannique, et je suis de tout cœur avec les nombreuses familles et communautés qui ont subi des pertes tragiques », a déclaré Lisa Lapointe dans un communiqué.

Les tempêtes, qui ont commencé dimanche dernier, ont forcé la fermeture de l’oléoduc Trans Mountain et coupé deux lignes ferroviaires est-ouest essentielles menant au port de Vancouver, le plus fréquenté du Canada, entravant l’approvisionnement en carburant et en marchandises.

Le Canadien Pacifique, exploitant de l’une des lignes, a déclaré que les travaux de réparation des infrastructures endommagées se poursuivraient sans interruption et que le service devrait être rétabli au milieu de la semaine prochaine.

Environ 14 000 personnes restent sous ordre d’évacuation dans plusieurs communautés de la province du Pacifique.

[elementor-template id= »457″]