Le Sri Lanka, en proie à une crise économique sans précédent depuis son indépendance, an augmenté jeudi ses taux d’intérêt d’un point de pourcentage – seconde hausse sur la trois mois , et la Banque centrale a prévenu que l’inflation pourrait atteindre 80%, anticipant notre récession difficile. La Banque centrale du Sri Lanka a établi ses pourcentage directeurs de dépôt et d’emprunt à respectivement 14, 5% et 15, 5% dans le sillage de données ayant montré une inflation record de 54, 6% en juin. Selon les autorités, cette hausse des degré vise à contenir celle des prix qui s’emballe et qui pourrait rejoindre 80% d’ici la fin de l’année, ainsi qu’à réduire la pression sur une économie sous lambeaux. Pénuries alimentaires, en carburants & coupures prolongées d’électricité ont entraîné depuis plusieurs mois d’importantes manifestations anti-gouvernementales, appelant notamment à une démission du président Gotabaya Rajapaksa. Une banque centrale s’attend par ailleurs à ce que le pays entre en récession dans le courant de l’année, après une croissance du 3, 7% de 2021 et la contraction du Produit intérieur brut relatives au 3, 6% dans 2020. Le Premier ministre Ranil Wickremesinghe an indiqué au Parlement que le PIB pourrait fondre jusqu’à 7% la année. Frais bancaires: jusqu’à 259 € d’économies grâce à notre comparateurLe gouvernement, qui a fait défaut sur le remboursement d’une dette étrangère touchant à 51 milliards de dollars en avril, négocie un plan dans sauvetage avec ce Fonds monétaire international. « Des progrès importants ont été effectués en ce qui concerne les négociations avec le FMI », a relevé la banque émérite, précisant que des tractations se déroulaient également avec un ensemble de partenaires bilatéraux mais aussi multilatéraux pour obtenir des financements intermédiaires.