Logo d’Airbnb le 3 mai 2022 @BelgaImageAprès avoir suspendu les fêtes à l’été 2020, le spécialiste de la location du logements entre particuliers Airbnb an annoncé mardi leur interdiction permanente dans l’ensemble des biens listés sur sa plateforme. « La suspension temporaire s’est révélée efficace, c’est pourquoi nous intégrons officiellement la suspension dans notre règlement », an indiqué l’entreprise dans un communiqué. Airbnb avait commencé à durcir le ton dès fin 2019 en interdisant la période organisées via les réseaux sociaux ainsi que les soirées non autorisées susceptibles de déranger le voisinage. Cette décision faisait suite à une fusillade lors d’une soirée d’Halloween à Orinda, près de San Francisco en Californie, au cours relatives au laquelle cinq personnes avaient été tuées et plusieurs blessées. Plus de 100 personnes participaient à cette fête dans une maison louée sur Airbnb. La station an ensuite mis en place de nouvelles restrictions avec la pandémie de Covid-19 pour empêcher la tenue d’événements susceptibles touchant à se transformer en foyers de contamination du virus. Elle avait justifié une suspension temporaire dans toutes les fêtes comme une mesure de prévention sanitaire. L’entreprise an observé une baisse annuelle pour obtenir 44% des signalements de fêtes. « La suspension a été bien reçue par notre communauté d’hôtes et nous avons reçu des retours positifs de dirigeants communautaires et d’élus », souligne Airbnb. Les voyageurs qui cherchent à enfreindre le règlement s’exposent à des pénalités, allant d’une suspension de leur compte à une interdiction permanente de la plateforme. 6. 600 personnes ont été suspendues afin de cette raison sur la 2021, précise l’entreprise. Airbnb a également rappelé avoir mis en place une série de mesures de prévention de sorte à dissuader les contrevenants, dont un dispositif spécial contre ces fêtes organisées pendant les vacances, notre ligne d’assistance disponible 24 heures en ce qui concerne 24 et le partenariat avec son rival Vrbo dans le but de partager des informations sur les fêtards récidivistes aux Etats-Unis.