BelgaLes personnes qui ont réservé un voyage à forfait incluant un vol annulé doivent contacter l’organisateur du voyage. Dans la plupart des cas, il s’agit de l’agence de séjour auprès de laquelle une demande a été déposée. L’agence du voyage doit proposer une alternative équivalente ou avec une réduction de prix correspondante. Il est également possible d’annuler le voyage sans frais et d’obtenir un remboursement complet. Pour ceux qui ont acheté un billet d’avion séparé, cela dépendra du désagrément exact que la personne an encouru. Toute personne qui arrive à la destination finale avec un retard relatives au plus de trois heures a droit à une indemnisation, sauf en raison de force majeure. Si l’heure touchant à départ du vol est retardée d’au moins cinq heures ou si le vol est nul, le passager a droit à le autre vol ou à un remboursement. De plus, ce passager a également droit à notre indemnisation, sauf en cas de force majeure. Cette indemnité s’élève à 250, 400 ou 600 euros, en fonction de la distance. Les grèves du personnel d’une compagnie aérienne sur la raison des conditions de travail ne sont pas considérées comme force plus gende. Des grèves dans tierces parties, comme le contrôle aérien, ou le personnel aéroportuaire, sont par contre prodigieuses comme des cas de force capitale. Enfin, en cas pour obtenir retards à partir de deux heures de temps d’attente supplémentaire à partir du moment de départ (retard de départ), la compagnie aérienne est obligée d’offrir des repas et rafraîchissements, en fonction du temps d’attente, deux appels téléphoniques ou e-mails gratuits ou, le cas de figure échéant, une nuit à l’hôtel & le transport vers l’hôtel, si une compagnie aérienne modifie le vol de voyageur. Si cette compagnie aérienne refuse de modifier ou bien de rembourser un billet, les voyageurs peuvent se tourner vers le SPF Mobilité pour déposer une plainte. Ils peuvent également s’adresser au Service au sein de Médiation pour le fameux Consommateur (en schéma de problème avec des entreprises belges) ou au Centre européen des consommateurs (en cas concernant le problème avec un ensemble de entreprises étrangères) pour trouver un règlement à l’amiable. Les consommateurs peuvent cependant perdre leur droit à l’indemnisation et aussi au remboursement lorsqu’ils cherchent eux-mêmes la solution.